Historique

En faisant une petite recherche sur les origines du jeu de baccara (ou baccarat), le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles ne sont pas très précises. Entre les Italiens et les Français, chacun tire le drap de son côté, mais il y a également plus surprenant.

Une origine païenne

En effet, le baccara serait issu d’un rituel païen appelé « rituel des 9 » pratiqué sur des filles vierges en vue de déterminer leur sort. Les filles concernées devaient lancer elles-mêmes des dés et suivant le chiffre qui ressortait, on savait si elles sont destinées à devenir prêtresse du temple ou à exclure de toute activité religieuse. Ainsi, un 8 ou un 9 les condamnaient à devenir prêtresses, un 7 les excluait du temple. À partir de 6 par contre, la mort leur était réservée. Les diverses versions de cette thèse font observer qu’il s’agirait d’un jeu initié par des prêtres par le passé afin d’honorer les dieux. Ce jeu servira plus tard d’inspiration pour créer le baccara.

Évolution du baccara : une succession de marches à travers le monde

 Le premier jeu de baccara s’était joué en 1940. Attribué à Félix Faulguierein de nationalité italienne, ce jeu qui se jouait à l’origine avec des cartes de tarot serait arrivé en France dix ans plus tard. Très vite adopté par les nobles de l’époque, le baccara sera modifié et portera désormais le nom de « chemin de fer » avant de s’étendre à l’Angleterre où il prendra la dénomination de baccara européen. Après l’Angleterre, ce sera le tour des États-Unis d’Amérique d’accueillir le baccara. Son succès y est mitigé au départ. Ce n’est qu’en Amérique latine que le jeu sera à nouveau modifié et adopté avant d’atteindre le Cuba puis de revenir s’installer en Amérique pour une meilleure popularité désormais connue sous le nom de baccara américain.

Aujourd’hui, avec le blackjack, la roulette et le poker, le baccara est l’un des jeux les plus populaires dans les casinos à travers le monde.